fide_logo_big

fide_sigle

Email |  

  REUNION DIRECTION GENERALE DE LA JEUNESSE MJS / FADE

Dimanche, 21 Novembre 2010 09:57 

RÔLE  DE LA PRATIQUE ECHIQUEENNE DANS LE DÉVELOPPEMENT DU SPORT DE PROXIMITÉ

Dans le cadre de la préparation d’un séminaire national sur le sport de proximité, la directrice générale de la jeunesse au niveau du Ministère de la Jeunesse et des Sports  Madame Kherfi Rabia a présidé deux réunions de travail les 2 et 14 novembre 2010en présence de ses proches collaborateurs et collaboratrices ainsi qu’en présence de nombreux présidents et présidente de fédération et d’associations  (Echecs, Tennis de table, Jeux et sport traditionnels, Sport pour tous). Les débats ont porté sur les voies et moyens de développer l’activité sportive de proximité  sur la base d’une plateforme commune entre le sport et la jeunesse en joignant et en jumelant les programmes des uns et des autres en vue de peaufiner une feuille de route du séminaire national sur le sport de proximité. Pour cela, il a été proposé l’élaboration d’un programme au niveau de chacune des quarante huit wilayas du pays.

JUMELER LES PROGRAMMES DES UNS ET DES AUTRES

Une stratégie qui de toute évidence cadre bien avec les objectifs  de la fédération algérienne des échecs vu la facilité potentielle du jeu d’échecs à s’adapter à l’activité de proximité. Le rôle du roi des jeux dans le développement du sport de proximité demeure primordial et,  est expliqué par la contribution intitulée « Mettez un échiquier dans la rue …»

La devise « Mettez un échiquier dans la rue …» pour paraphraser le héros et le modèle de la révolution algérienne Larbi Ben M’hidi  , exprime bien la stratégie que la fédération algérienne des échecs  veut   développer dans la perspective de faciliter la pratique échiquéenne  d’un grand nombre de jeunes et de citoyens algériens  dans le cadre du projet  « sport de proximité » . A cet effet,  la FADE se propose de conquérir certains espaces autres que les structures courantes de l’activité sportive, c'est-à-dire les espaces publiques, les allées des  jardins et les bancs publiques, les cafés et les cybercafés, les coins de rues et les cours des immeubles ,  en vue essentiellement de les valoriser ,   ce qui va permettre aux jeunes et moins jeunes de découvrir la magie du jeu d’échec  de façon spontanée, non organisée , avec  des codes propres  aux couleurs algériennes  sans avoir besoin de payer de cotisation, encore moins d’engager un entraîneur ; cette fonction d’intégration sociale sera utilisé  aussi  pour conquérir certains publiques oubliés de la programmation des animations sportives (personnes handicapées , habitants de quartiers casaniers , vieilles personnes … )  et ce , en créant  des ambiances  qui attirent  les uns et les autres vers un jeu qui est  considéré  à la fois comme   une science,  un art,  un sport et un divertissement et qui ,  représente une discipline-carrefour intéressante  dans la pratique sportive  du fait d’abord de sa multifonctionnalité, de sa capacité à se propager et à s’adapter à tous les milieux avec des moyens austères.

RESPECT DES RÈGLES ET RESPECT DE L’AUTRE

Nous savons par expérience qu'une telle pratique est bonne pour l’individu et qu'elle est une excellente méthode d'apprentissage des règles de comportement, de respect de concentration, de fair-play, de respect de la règle, de respect de l'autre , un moyen de créer et de maintenir des liens entre les habitants et un moyen d’apprendre à mieux connaître l’autre et soi-même ;  en outre comme toute autre activité la pratique échiquéenne limite les effets du vieillissement (dans certains cas ,le jeu d’échec est utilisé dans le traitement de maladies comme l’Alzheimer  ) , et contribue à maintenir l’autonomie et la vie en société.

Aussi  dans la perspective de la  réussite d’un tel projet, il est indispensable  d’utiliser  la motivation quasi spontanée du public  pour le jeu d’échec en vue de susciter un intérêt ou de faciliter la compréhension vis-à-vis d’autres disciplines et des actions de la vie courante,  avec comme objectif de faire usage de l’univers artificiel créé par la règle du jeu comme modèle. L’apport de la pratique échiquéenne dans le  plan de développement du sport de proximité  est lié à des actions à réaliser en relation avec les structures spécialisés et de jeunesse : communication (   campagne publicitaire, affichage , spots télévisé et radiophonique , publicité sur la presse écrite, parlée et  télévisée  , publicité sur le site internet de la fédération et du Ministère de la jeunesse et des sports)    journées portes ouvertes (exposition, simultanée, partie vivante ,  tournoi de parties rapides …)  caravane échiquéenne , aménagement de damiers dans les jardins publiques (damiers grandeurs nature (8m x8m) et confectionner des pièces d’échecs de dimension correspondantes) , opération spéciale  cafes et cybercafés (distribution des échiquiers et des dépliants et manuels qui deviennent la propriété des patrons de cafés et de cybercafés  et organiser des concours et designer les « cafés champions » )  opération spéciale  quartiers et quartiers chauds (distribution des échiquiers et des dépliants et manuels et Organiser des concours et designer les « quartiers  champions »  La conception d’un  tel projet demande bien sur  susceptible d’être améliorer par l’apport des spécialistes en sport de proximité en relation avec d’autres intervenants.