DIAGRAMME DU JOUR



  Bookmark and Share

Championnat du Monde des jeunes 

11ème et ultime ronde.

 

Tomber de rideau pour le championnat du Monde des jeunes catégories. Un championnat qui a été riche en expérience pour chaque joueur au-delà du nombre de points et du classement réalisé. Force est de constater néanmoins que les verts n'ont point été ridicules, certains ont même titillé les meilleurs en atteignant les dix premiers échiquiers. Chez les moins de huit ans, Benyahia Safin a réalisé le score moyen de 5.5 points sur 11, et Nassr Manel 6 sur 11. Safin se classe à la 35ème position et Manel à la 23ème. Benyahia est le meilleur africain de sa catégorie tandis que Nassr est dépassée par une sud -africaine au goal-average.

 

Les moins de dix ans ont alterné le moyen et l'assez bon. Le candidat Maitre, Bousmaha Wassel a réalisé le score moyen de cinq points et demi, s'est positionné à la 51ème place et perdu une quarantaine de points élo. Wassel n'a pu faire mieux que son coéquipier Yettouche Yaristan auteur d'un score prometteur de six points sur onze, ce qui lui a permis de se placer à la 46ème place, lui dont le rang initial est 96ème. Adouane Selma a aussi réalisé un bon tournoi, elle a terminé à une méritoire 37ème place grâce au score de 5 points et demi. Sur le plan continental, deux sud-africains devancent Yaristan, Wassel vient juste après au classement des joueurs africains. Selma quant à elle dépasse les autres joueuses africaines. Dans la catégorie des U12, Adrar Sofiane avec quatre points et demi s'est classé à la 78ème place. Le Bougiote pouvait prétendre à mieux n'était-ce son manque d'expérience, lui qui prend part pour la première fois à une compétition d'une telle envergure. Sofiane n'a pas terminé sans tracas puisqu'il perdu 37 points Elo. Une perte sèche dont a aussi été victime la néo Maitre FIDE Nassr Rania. La championne arabe n'a pu avoir que quatre points et demi.

 

Adrar est quatrième à l'échelle arabe et septième à l'échelle africaine. Rania se classe quatrième à l'échelle arabe et sixième sr le plan africain.

Araoun Saadi a dans la catégorie des moins de quatorze ans, montré de bonnes dispositions, grâce à un style de jeu solide et une volonté de fer. Cela a fait que Saadi initialement classé à la 58ème place, grimpe de dix échelles au classement final pour atteindre la 48ème position, et dix sept points Elo de gagnés. Le champion d'Algérie des U14 n'est que troisième à l'échelle arabe et africaine. Chez les féminines, Nassr Lina a subi les affres de la fatigue physique. Après un score de 4.5 sur 8, Lina n'a pu engranger le moindre demi-point durant les trois dernières parties.

La WCM algérienne, qui notons-le, joue dans une catégorie supérieure, se classe à la 51ème place, troisième à l'échelle africaine.

.

 

Les moins de seize ans ont connu des fortunes diverses. Si les garçons Ait Abbas Yacine et Nassr Ahmed ont atteint la moyenne des points, soit 5.5, Maouchi n'a pu faire mieux que 4 points, elle qui a aussi effectué un parcours marathon avec notamment un championnat arabe des jeunes catégories, couronné par une deuxième place, et un championnat national juniors. Yacine et Ahmed sont respectivement quatrième et cinquième à l'échelle arabe, deuxième et troisième sur le plan africain. Amina est troisième sur le plan arabe et huitième au classement des joueuses africaines.

 

La catégorie la plus relevée a été celle des moins de dix-huit ans, avec une pléiade de M.I et de G.M.I y participant. Les représentants de l'Algérie n'ont point été ridicules. Abdi a été régulière et accrocheuse, ne concédant que trois défaites et remportant autant de victoires. Avec ses cinq points et demi, elle s'est classée 32ème, première joueuse africaine de sa catégorie. Nassr Ali a quant à lui, connu deux parcours bien opposés. Un début tonitruant avec trois points sur quatre, une nulle contre un 2439, puis une série de défaites inattendue. Le réveil du maitre international a quelque peu été tardif, mais il lui a permis de se replacer au milieu du tableau, par un score de 5.5, et une 35ème place, juste derrière un sud-africain.

 

 

 

 

 

 

Il faut retenir tout de même que grâce à ces championnats du monde, nos jeunes ont gagné en maturité, en prise de conscience quant à la gestion de l'effort physique, et en points Elo pour pas mal d'entre eux. Nous reviendrons dans un article prochain sur les variations enregistrées par chacun d'eux.

 

 





« | 0 | 1 | 2 | Page 3 of 4