DIAGRAMME DU JOUR



  Bookmark and Share

Coupe d'Algérie Individuelle

ARAB Adlane intraitable. 


Dame coupe a encore souri à son charmeur, le spécialiste incontesté de l’épreuve, le Maitre International auteur d’un parcours sans faute, le tenant qui succède à lui-même, lui c’est ARAB Adlane…Retour sur une phase finale alléchante. 


Quarts de finale : Si expérience pouvait….

Les quarts de finale de la coupe d’Algérie Individuelle des Echecs n’ont pas déçu les observateurs, en termes de spectacle et de niveau fourni. Les huit qualifiés à ce niveau ont fait preuve de combativité absolue. Ainsi nous avons assisté à des parties intéressantes. Le tenant du titre ARAB Adlane a affronté un Moulay Mehdi motivé et accrocheur. Le Bel-abbésien s’est donné, avouons-le à fond, mais c’était sans compter sur un ARAB des grands jours, lui qui affiche une bonne forme, en atteste sa performance au tournoi international de Sharjah. Logiquement donc, le joueur de l’ASSN a battu son adversaire par deux parties à zéro.


 

Deux matches ont opposé des joueurs issus de « l’ancienne génération » à deux jeunes echéphiles. Fares KHENNOUS de BCE Bejaia a pris le dessous sur DJEDDI Salaheddine (ASSN) et NASSR Ali de l’ES Tiziouzou a battu BENKIAR Djamel de l’Akwas Médéa. Les deux matchs ont terminé sur le score de deux à zéro. Le punch de la jeunesse a été plus déterminant que l’expérience et l’ancienneté.


  
 

 

C’est une véritable bataille à laquelle se sont adonnés deux joueurs connus pour leur technique et solidité, ABDELAALI Abdallah de l’ASEC Constantine et TALBI Chafik du NR Malki. Les deux protagonistes sont rentrés de plain-pied dans un match qui n’a livré son verdict qu’au tie-break. L’épreuve de départage a finalement souri au sociétaire de l’ASEC qui a obtenu le sésame ouvrant les portes des demi-finales. A Noter que ABDELAALI a dans un passé récent atteint ce stade de la compétition.


 

Demi-finales : ABDELAALI, l’homme des prolongations

Les observateurs ont prédit une finale entre deux maitres internationaux, NASSR Ali et ARAB Adlane. Les parieurs s’ils en existent encore aux Echecs sont déchantés par  un ABDELAALI aussi fougueux que surprenant. Bien qu’il ait été battu à la première ronde, le sociétaire de l’ASEC a réédité le coup des quarts de finale en remportant le match retour et en s’imposant au tie-break. Dans l’autre demi-finale, KHENNOUS a tenté vainement de se surpasser. Le premier échiquier de l’ASSN  est resté sur ses gardes, gérant son match et assurant le score parfait de deux à zéro.


Une finale inédite, une victoire historique

Les présents dans la salle L’Historial, à l’image de l’entraineur national féminin SEBIH Kamel et des arbitres TABTI Merouane et HARIR Sofiane se sont sans doute régalés au suivi de la finale.  D’un coté, il y avait un ABDELAALI au jeu agressif, lui qui n’avait rien à perdre mais tout à espérer, de l’autre, le jeu fin et subtil de ARAB qui a su imposé son rythme dans les deux parties de la finale. Deux victoires qui portent le nombre de coupes remportées par Adlane à neuf. Un record très difficile à égaler, et ARAB a encore devant lui des coupes à jouer et à…gagner. 

 

 

 





« | 0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page 6 of 7