DIAGRAMME DU JOUR



  Bookmark and Share

WORD JUNIOR 2014 

 

 

 

 

21 - Sept - 2014


.
Feriel Saim

Troisième ronde : deux  nulles.


Saim  a affronté avec les noirs l’indien Prassannaa 2232 ,dans une ouverture atypique « attaque sokolosky »  les noirs ont pu prendre un avantage suffisant pour le gain (voir diagramme) :

33….Rh7 les noirs ont quatre pions pour une figure, et la paire de fous, et après quelques manœuvres vient : 41…Fd6 ! (voir diagramme) :

 


41…Fd6!  Suit: 43.Th3.Txb3 44.Txh5.T3xd3 45.Cxd3.gxh5.46.Txa5.Rg6 47.e4.Fg3 (voir diagramme):

Les blancs vont jouer 48.Td5 et après l’échange des tours, on atteint : (voir diagramme):


52. Re5 est gagnant  mais Saim se trompe et joue 52.h5?? Ce qui va permettre aux blancs de ramener leur cavalier en b5 et de le  sacrifier en c7 ! (Voir diagramme) :

57. Cxc7 et nulle !!

Lalauoi a joué contre la péruvienne Cabalero 1961 et s’est bien defendu dans une ouvertutre colle,a bien matrisé son adversaire en milieu de partie, pour atteindre une finale avec un pion de plus mais comme saim, n’a pu  concretiser le gain, et la nulle a été signée au 51.Ff3.

 

  Après 35….Cxg4

51. Ff3 et nulle ??? « Il fallait continuer  »

 

 

Quatrième ronde: la débâcle !!

 

Dans une espagnole jouée contre l’indienne Harshita Guddanti 1925,Lalaoui avec 16.c5 ? vient de donner l’occasion à son adversaire de mettre le cavalier a5 hors jeu pour toute la partie.


Le Dr Tarrasch disait « si une pièce est en mauvaise position, alors toute la position devient mauvaise ».

16…c5? (16…Cc6  avec recyclage du cavalier en g6 !).
Et c’est ce même cavalier qui force l’abandon après  54.Fxa5.

54. Fxa5 1-0

 

 

Saim a joué contre l’indien Puranik Abhimanyu 2287, une écossaise compliquée dés le départ, (voir diagramme) :

10….h6

Après 10….h6 et une série d’échanges, les noirs prennent l’avantage par 19.Th4 ! (voir diagramme) :


Avec 19…Th4  et les complications qui suivent, les noirs gagnent un pion et aboutissent à une finale très confortable. (Voir diagramme) :

 


53. Tf2, le pion de plus en f4 et la faiblesse c5  font perdre les blancs!

 

 

                

 

 

            «  Travaillons les finales !! »

 


 

 

 

Cinquième ronde : la malédiction continue ! 


Pas de chance, nos deux joueurs sont passés aujourd’hui à coté de  deux précieux gains, pire encore, ils ont perdu !!

Saim a joué contre l’indien Yogesh gautam 2144, une est indienne, « les blancs ont opté pour une saemish » dans laquelle, Saim a pris un avantage, et aurait pu gagner le fou noir des blancs après 23.f6 (voir diagramme) :
23…Dc7 ? (f6 ! et le fou g5 est perdu)
Malgré cela, il a réussi a gagné un pion, qui va  rendre avec un mauvais coup de la tour !


 (voir le diagramme) :
35…Tg8 ? Qui perd le précieux pion a3 après l’échange des tours, et  Fc1.

 

 

 

Suit alors d’autres imprécisions,  ce qui permet aux  blancs  de concrétiser  leur majorité à l’aile dame. (Voir le diagramme) :


42….Fe8  il reste de l’espoir mais saim est dans un mauvais jour 1-0.

Lalaoui a joué contre l’indienne Rutumbra bidhar 1808, une sicilienne bien préparée,
(Voir le diagramme) :

 22. Fd4


Après  22.Fd4 les blancs sont mieux grâce à la pression sur b7 et la paire de fous.
 Suit alors : 22….f3 23.gxf.Tae8.24.Txb7 Dh3 (voir le diagramme) :
24…..Dh3
Les noirs viennent de jouer  24.Dh3.
Les blancs auraient du jouer  25.Tg1  activant leur réserve et clouant le Fg5  qui ne peut plus aller en f4, malheureusement lalaoui  a continué par 25.c4 ?  et  retrait des deux fous en g1 et en  f1, avec un 28.Ta3 qui affaiblit définitivement la première rangée.  (Voir le diagramme) :


28. Ta3 ?


La suite est logique, les noirs gagnent. (Voir diagramme) :
30…..Db1 0-1

 

Sixième ronde : un demi-point Sur deux !


Lors de cette sixième ronde lalaoui a joué contre l’indienne Shety shrety 1907,  qui a opté pour une défense «  Svechnikov ».
 Jusqu’ au  20ème coup, lalaoui a bien joué conformément à la préparation, « l’une des parties jouée avec le plan h4 et a4 Timofeev- Peshkov Russie  2000 1-0 ».


La pendule affichait  alors 1h 18 pour lalaoui et seulement 35 minutes pour son adversaire :
(Voir le diagramme) :
 


Les noirs viennent de jouer 20….Db6 et les blancs devraient  continuer par h6 suivi de 0-0, au lieu de Cd5.
Par la suite les blancs oublient  de roquer, jouent cavalier d5, qui recule après en e3, suivi du recul de la tour en a3,  les noirs alors  contre- attaquent, et la dame  noire se  retrouve en c1 donnant échec et prenant l’avantage ! (voir le diagramme) :

 

25……Dc1+ avec avantage décisif !
Puis ce sont les noirs qui commencent à tergiverser, et malgré leur avantage matériel d’une dame contre un cavalier et une tour ; ils offrent la nulle ! (voir le diagramme) :


Nulle sur proposition des noirs alors qu’ils ont un net n’avantage !!!! « Tant mieux pour nous ».

Saim  a joué contre l’indien Utkal sahoo 2170, l’indien a choisi la défense française et saim a répondu par 2.d3, ensuite ce qui devait être une king’s indian attack, s’est transformé en une philidor en couleur inversé ? (pourquoi  jouer avec les noirs quand on a les blancs ?) malgré cela la position est restée en équilibre (voir le diagramme) :

 


Après 18.Ce3 et la série d’échanges qui va suivre, on atteint une position terne, avec une colonne d ouverte,   où les pièces lourdes vont être bientôt  échangées !

Alors que la partie se dirigeait clairement vers le partage du point, (voir le diagramme) :

Position après  30….Rd6


Quand survient le terrible 30.b4 ?? Qui va non seulement affaiblir l’aile dame des blancs, et perdre un pion, mais aussi,  permettre au cavalier noir de se transformer en monstre en d4 !
b4 suivi de b5 les blancs sont déjà perdant ! (voir le diagramme) :


0-1

                  « Malheureuse journée »

 

   
 

Septième ronde: un « Sunday » pour Feriel, un « Dark day  » pour Ilias.


Lors de cette septième ronde Saim a joué avec les blancs contre l’indien Ajay Krishna  2072.
Partie à rebondissements, résumée  en trois actes d’une tragédie :
 Acte un : Saim est bien.
Acte deux : Saim est gagnant.
Acte trois : Saim oublie sa tour  f1 et perd la partie d’une manière incroyable !
(Voir les diagrammes) :

        Après 13 …Db4 Saim a  l’avantage

Après 24…a5 Saim est gagnant par 25.Tb1 mais il  a joué  Tb3???


Avec  27.hxg4 ??Dxf1+ , les blancs sont perdants !!!!

Dans une espagnole, Lalaoui feriel contre la belge Cuvelier Annelies 1619, a appliqué avec rigueur et efficacité un plan  basé sur Fg4, Fc8 après h3, cassé le centre  par c6, et après dxc6 Dc7 suivi de Dxc6, plan exécuté plusieurs fois avec succès, par Alexander Beliavsky.


Après 16….Fe6  tout ce passe conformément à la préparation, 
« Jakovenko 2708-Marin 2533 Ch Esp Honor  2007 0-1 en 65 coups).

 

 


Avec 26 Fb3 ??, les noirs devraient prendre en c1 avec la tour, suivre par Fxb3, et la partie est pratiquement achevée, mais Lalaoui joue autrement : 26…Fxb3, Cc5 et Cxe4, ce qui est suffisant pour le gain.


Après 36…Fe5 +  la partie est pliée, bien jouée.

 

 

 

Faisons un tour à la première table « Open », où le GM Péruvien  Cori  jorge 2612, est seul en tête du classement  avec  6 pts, après sa victoire contre le GM Russe Mikhail  Antipov 2524.

 Le GM Cori Jorge 2612 «  à gauche » contre le GM Mikhail Antipov 2524 1-0  dans une partie Nimzo-indienne.
Voir le diagramme final :
 Avec 59.Cb8, les noirs abandonnent.

Huitième ronde : « No Comment » !

La huitième ronde de ce championnat du monde junior, qui s’est transformé en cauchemar, est marquée par deux autres défaites  incompréhensibles !
Lalaoui a perdu contre l’indienne Reddy Hinudja dans un gambit de la dame variante Tarrasch, très mal jouée par les noirs : (voir le diagramme):


Avec 19...d4 ? Les noirs perdent les deux pions centraux ! « Les pions pendants ne doivent pas avancer sans préparation ! »
Et après quelques coups ,les blancs ont une finale gagnante ! (voir le diagramme):
 
Les blancs continuent par h5, et la partie est sans espoir pour les noirs.

 

Saim méconnaissable a joué une Philidor, d’une manière extrêmement passive, contre le grecque Stamos philipos, avec un cavalier en a6 hors jeu pratiquement toute la partie (voir les diagrammes) :
Après 25 coups, les blancs ont un avantage décisif !
20. Cf2 avec avantage blanc.
25 Cf6 l’avantage blanc est décisif.
33. e6 ! c’est déjà  fini  « Le cavalier a6 est revenu trop tard »


Neuvième ronde : « le réveil de Saim, le cauchemar continu pour Lalaoui ! »


Dans une attaque yougoslave jouée maladroitement contre l’indienne  Saina Salonika, Lalaoui s’est retrouvée rapidement dans une position perdante après 22 coups seulement !
Bobby Fischer disait à propos de l’attaque yougoslave, que sur 10 parties jouées dans cette variante, les blancs devraient gagner au moins neuf !
Dans son célèbre livre « mes 60 mémorables parties » lors d’une partie contre Bent LarsenFischer avait gagné, il commenta : « dans ce type de position le gain blanc est clair : ouverture de la colonne h, sac, sac, sac …..et mat », donc mat après plusieurs sacrifices.
Malheureusement, lors de cette neuvième ronde, les blancs ont joué 19. Cd5 ? qui affaiblit la position du roi blanc, 19.Cde2 aurait maintenu l’équilibre, ensuite 22.Ce2 ? qui cède définitivement la case c3 au pion noir, qui n’hésite pas à avancer, et détruire définitivement la position royale !
19. Cd5 ? « Affaiblissement de la position royale ».

 

22. Ce2 ? « Perd immédiatement ».

Saim a enfin gagné contre le sud africain Ananta Reddy, sans trop souffrir, espérant que cette ronde soit le début d’une série de victoires !
(Voir les diagrammes) :
 24. c5 !

29. Cf5 et les noirs abandonnent !

 

Dixième ronde : « Saim gagne, Lalauoi perd encore » :


Lors de cette dixième ronde ,Lalaoui a joué contre la grecque Alexandra Terzidaki, une partie qui a rapidement, et définitivement tourné à l’avantage de la grecque après 12. Cxg2 ??.
Ironie du sort,  ce qui aurait du être  le : « cadeau de Grec » qui est lié au mythe du cheval de Troie, s’est transformé  ici :
« en un plaisant  cadeau, offert à une grecque, avec un cheval de f4 ! »
 (Voir le diagramme) :

12. Cxg2 ?? Alors que les noirs sont bien  après 12.Dg6 ! Suivi  de Fh3 et O-O.
Les blancs ont répondu calmement par 13.f4 et ont pris un avantage indiscutable, qui va  être concrétisé en point entier !
(Voir le diagramme) :

24…Te6 ? et les noirs sont perdants.

 

Saim a joué contre son copain de chambre du Tadjikistan Koulmmamadov David une partie très  bizarre !
(Voir le diagramme) :
.29. Fxb2 les blancs sont mieux mais Koulmamadov porte bien son nom, il est  «  cool », il  joue Tc7, laissant sa tour a1 !!!!!
Aux premières tables, l’intensité est au rendez- vous avec un match au sommet, entre russes et chinois pour le podium, les chinois  ont écrasés les russes au premier, et au deuxième échiquier !
Chez les filles, la russe Goryachkina Aleksandra 2430 prend les commandes avec une victoire expéditive, sur l’iranienne Khademalsharieh Sarasadat 2366 en seulement 10 coups !



Lu Shanglei  2533 a corrigé le Russe Fedoseev Vladimir 2661 
                1-0 en 37 coups



Wei Yi 2641 a fait de même avec Antipov Mikhail 2524 
                             0-1 en 34 coups.

 

Onzième ronde : « Lalaoui exempt, Saim en mode diesel ».


Lors de cette onzième ronde, Saim a joué contre l’indien Grahesh.y, qui a choisi une sicilienne avec 6.Db6.
(Voir le diagramme) :
 Avec 13.Fd2 !
Lors de notre préparation, nous avions décidé de choisir un plan blanc rare, mais assez venimeux, basé sur 13.Fd2, la case naturelle du fou est e3, mais l’idée derrière ce coup, est de laisser la case e3 pour le cavalier qui l’occupera via d1 quelques coups après, en initiant une attaque contre le roi noir.
Ce plan nous a été inspiré par une partie du GM Sergey Movsessian : partie de référence
« Movsessian 2663 - Stefansson 2569 Reykjavik 2003 1-0 en 41 coups. »
Surprise réussie puisque au quinzième coup Saim avait à la pendule 1h14mn, son adversaire seulement 32mn!
Cette avance n’a pas suffit pour gagner la partie, mais ça a aboutit à une finale avec des chances de gain pour les blancs :


 41. axb5 ?!
(41.Tc8+ suivi de 42.a5 avec des chances de gain était préférable).

43. h3, après une lutte acharnée les blancs parviennent à gagner la qualité pour un pion, mais la position est nulle !

 

 

(Voir le diagramme) :


Tg6 + et la position est nulle, mais Saim perd toute objectivité et  joue 84.Ta2 ? « En voulant user son adversaire il s’est usé lui-même » !
Les noirs s’emparent du pion h5, et maintenant ce sont les blancs qui vont lutter pour le partage du point, aux 103éme coup ! La partie était nulle depuis le 58 ème !

                         

 


« | 0 | 1 | 2 | Page 3 of 5 | 4 | »