RSS Feed    Partager sur Facebook

DIAGRAMME DU JOUR



  Bookmark and Share

Championnat d’Afrique séniors : 

04 -Juillet- 2016

Domination égyptienne, trois médailles pour les verts

 


https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/13882440_992499890848827_798508558691081459_n.jpg?oh=e517c8f65374a521a94723943c2bd450&oe=5818DCAD


C’est dans la capitale ougandaise de Kampala que s’est teu du 16 au 26 juillet 2016 le championnat d’Afrique séniors hommes et dames, dans ses cadences standard, rapide et blitz, avec la participation d’une cinquantaine d’échéphiles venus d’Algérie, d’Egypte, du Botswana, d’Angola, d’Afrique du sud, du Ghana, de la Somalie, du Kenya, du Nigéria de la Zambie et bien sur, d’Ouganda.


La délégation algérienne présente avec Arab, Talbi et Oussedik chez les hommes et Latreche, Mezioud et Hamza chez les femmes, savait le niveau de la compétition redoutable avec une participation relevée de l’élite continentale, dont les égyptiens qui ont logiquement dominé les épreuves.
Ainsi chez les féminines, un trio de tête égyptien s’est installé sur le podium. Mené par la WGM Wafa Shourouk, suivie de sa sœur Shahenda et de sa compatriote El ansary. Les nôtres n’ont pas fait mieux qu’une quatrième place acquise par Latreche, à un point d’écart du trio, et une cinquième place par Mezioud. Hamza s’est elle, contentée de la neuvième position.


La compétition masculine a connu des scénarios rocambolesques, avec des changements aux classements intermédiaires ronde après ronde. D’abord le Zambien Kayonde qui a failli créer la sensation en se hissant à la tête du général, avant qu’il ne soit stoppé par l’Egyptien Hesham Abderrahmane. Ce dernier prend la tête à une ronde de la fin et ne lâcha point prise, avec au final, le titre de champion d’Afrique et un titre de Grand Maitre International.


Les Algériens ont eux, connu des fortunes diverses.  Arab Adlane a entamé son tournoi par une nulle et trois victoires avant de rater le coche contre le champion du monde junior, Ahmed Adly. Arab a tenté de remonter la pente, mais n’a pu rivaliser seul avec une armada décidée à tout rafler, en usant parfois de moyens anti-sportifs à l’effet de reléguer notre champion à une quatrième place qui nous laisse vraiment un gout d’inachevé.
Talbi et Oussedik ont connu des parcours en deçà de nos attentes, sans doute que les conditions de restauration et d’hébergement ont négativement influé sur eux, de même que le manque d’expérience pour ce genre de championnats.


Après ces résultats, les verts se devaient de se ressaisir lors des épreuves du blitz et du jeu rapide, et c’est ce que fit Mezioud Amina en remportant une brillante médaille d’argent au jeu rapide, avec sept victoires et une nulle, contre une défaite seulement.


Une médaille bonne pour le moral, mais pour l’appétit aussi, puisque deux autres breloques allaient suivre au jeu éclair. Une médaille d’argent pour Latreche et une en bronze pour Meizoud ont porté la moisson des verts à trois médailles, un bilan maigre mais dont les enseignements sont à tirer au plus vite.

La délégation algérienne a été conduite par le Président de la FADE, M.Zerdali Samir et par l’entraineur de l’équipe nationale, M.Sebih Kamel.

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 


 
PHPagination Error: Current page is greater than end page