DIAGRAMME DU JOUR



  Bookmark and Share

CHAMPIONNAT NATIONAL FEMININ :  

12- Nov - 2015

UN TOP 10 INEDIT

C’est le magnifique espace culturel « L’Historial », sis en plein centre de la capitale qui a accueilli les 09 et 10 Janvier 2015 la demi-finale du Championnat National Individuel Féminin, en présence de 38 joueuses venues de Constantine –ASEC, CEC, CEA-,  Bejaia –BCE, Tizi-Ouzou –EST, JSK,USA, et CST-, Sidi Bel Abbes –El Hillal- et Alger –OMSE, ASSN- . Disputée selon le système suisse en sept rondes à la cadence semi-rapide d’une heure au finish, cette demi-finale a été celle des incertitudes et des surprises, agréables pour certaines et désagréables pour d’autres.
Bien que le tableau de départ nous faisait prédire une qualification facile des têtes de série, force a été de constater que les « jeunes louves » ont tout fait pour bousculer la hiérarchie. Benelfekir Imene a annoncé la couleur dès ‘entame du tournoi par une victoire éclatant face à Hamza Amira, pourtant faisant figure de favorite. Afgoun Tinhinane a pou elle aussi forcer la championne Arabe Latreche Sabrina au partage du point.


La seconde ronde a fait tomber Nouali face à la championne régionale U16, Maakni Assia, auteure d’un parcours honorable. Le choc entre Maouchi Amina et Abdi Zineb a tourné en faveur de cette dernière. Cette défaite a sonné comme un sursaut d’orgueil en le fond de la Bougiote qui depuis, s’est accrochée jusqu’à la ronde ultime quand par la grâce de sa victoire face à Mezioud a pris les devants et remporté donc le tournoi. Elle rejoint ainsi en finale sa coéquipière Meghara Lilia, qualifiée d’office en sa qualité de championne en titre.


              


Toubal Hayet a fait parler toute son expérience. Après un sans faute au premier jour de la compétition, l’ancienne championne d’Algérie a annulé le reste de ses parties et assuré par conséquent la deuxième place qualificative à la finale. L’autre joueuse de l’ASSN qualifiée à cette finale est Hamza Amira qui a su remonter la pente avec quatre victoires succéssives suivies d’une nulle l’ayant placée parmi les neuf.


                      


L’ESTizi-ouzou confirme son statut de club formateur par excellence, à travers ses trois joueuses  -toutes moins de dix huit ans- qualifiées à la finale. Il s’agit des championnes d’Afrique Nassr Lina et Rania et de la vice-championne nationale des jeunes Lounadi Ahlem. Vu le travail titanesque qui se fait tant au niveu de ce club qu’au sein de la ligue de wilaya, les résultats acquis par les Kabyles ne constituent guère une surprise, du moins pour les observateurs invétérés de la discipline.


            

                      
Logiquement, viennent s’ajouter à cette liste inédite les favorites au sacre final, mais qui devront mettre les bouchées doubles pour atteindre l’objectif. Mezioud Amina quelque peu gênée par une cadence à laquelle elle n’est pas habituée, a quelque peu trébuché, mais s’est tout de même assuré une place dans le gotha, tout comme Latreche Sabrina qui a plus d’une fois fait appel à sa technique. Abdi Zineb Dina a elle aussi fait valoir ses atouts,  en s’offrant trois victoires sur trois, suivies de quatre nulles d’affilées.


  

A noter que le tournoi s’est déroulé dans une ambiance très conviviale, bien dirigé par le trio Cherrad Mounir, Boukhellat Abdelhafid et Zeghemei Kenza, en présence des membres du bureau fédéral, de l’entraineur national féminin, des encadreurs des clubs des joueurs et des encadreurs de la discipline. 
 


A noter aussi que ces filles sont appelées à disputer la finale du Championnat du 1er au 07 février prochain, une finale qui s’annonce comme une étape décisive en vue de dégager la sélection nationale féminine qui représentera l’Algérie aux prochaines échéances continentales et internationales.


 


 
« | 0 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page 6 of 87 | 7 | 8 | 9 | 1084 | 85 | 86 | »