RSS Feed    Partager sur Facebook

DIAGRAMME DU JOUR



  Bookmark and Share

 Coupe d’Algérie par équipes :

14 -Avril- 2016

L’épreuve populaire, de plus en plus populaire

Elle attire de plus en plus de prétendants, certains payent le prix fort pour la conquérir, et à la fin seul l’heureux élu en sortira vainqueur. Elle, c’est dame coupe, intronisée épreuve populaire par excellence dans toutes les disciplines sportives, dont les échecs qui la retrouvent dans sa nouvelle édition pour la deuxième saison consécutive.


C’est sur la ville côtière de Ain Tagourait que fut porté le choix cette année d’accueillir les tours préliminaires de la coupe d’Algérie par équipes, tenus du 7 au 9 avril 2016. Un choix stratégique basé sur la diversification des lieux d’organisation à l’effet de propager la discipline jusqu’aux plus profondes contrées de notre pays, et de faire découvrir les potentialités touristiques de chacune des régions.


Dix huit équipes ont répondu au rendez-vous, avec des ambitions différentes, entre celles qui voulaient atteindre le plus de tours possible pour ensuite rencontrer l’une des grosses cylindrées, et celles qui ont affiché clairement l’ambition de gouter aux saveurs de la victoire finale. La présence de dix-huit clubs a fait qu’on organise un tour préliminaire pour déterminer les acteurs des huitièmes de finale. Le tirage a donné lieu à un choc Akouas Médéa - Association de la protection civile, et un match plaisant ES Tiziouzou-Roi d’Or de Médéa. Les joueurs Médéens sans doute épuisés par le trajet ont perdu dans les deux oppositions, mais avec les honneurs du combat et de la résistance tout de même.


https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/v/t1.0-9/12932946_10208139970764750_4712888338633907781_n.jpg?oh=096dd5b5a0444111a84fe4b9242cb534&oe=577E704F         https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xtf1/v/t1.0-9/12987069_10208139972084783_3470214490907929318_n.jpg?oh=562b86505e84cf4927074b7aef51b7e4&oe=5787C438


Le tirage pour les huitièmes a été très passionnant, le premier choc ASEC-Sporting fut sans doute l’attraction de ce tour. Une chaude bataille finalement remportée par les coéquipiers du GMI Haddouche a ponctué ce match. Dans les autres matchs, il a été noté la victoire du tenant du titre, le NR Malki face au JSD Ibrahim, un club qui marque le retour de Lerrari and co à la compétition. Le finaliste de l’an dernier, l’EST, n’a pu aller au-delà de ces huitièmes, défait par El Hillal de Sidi Bel Abbes. Les autres empoignades ont connu dans l’ensemble des résultats assez logiques.


https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xfp1/v/t1.0-9/12993507_10208140017965930_2476352442967840802_n.jpg?oh=c004958336de25eca41057ad63b0fbbd&oe=578000B6


La matinée du samedi 9 avril a vu se disputer les quarts de finale. Des quarts de finales vraiment chauds, l’USMM Hadjout a joué le tout pour le tout face à un NRM amoindri certes par l’absence du champion d’Algérie Talbi Chafik, appelé à prendre part au mondial universitaire, mais dont le capital expérience de ces joueurs fut déterminant.


Le match ASSN – El Hillal a vu le retour à la compétition de l’ancien international Goutali Tarek, un retour fructueux puisque son équipe a composté son billet au carré d’as de la compétition. L’US Biskra et Himaya de Blida n’ont pu se départager au total des points, 2-2 étant le score entre les deux équipes, mais l’avantage des premiers échiquiers fut déterminant au profit des Biskris.


La quatrième rencontre a vu le Sporting Bel Abbes prendre le dessus sur le CE Sétif, un résultat somme toute logique vu que le CES a joué sans son capitaine, Slimani Abdelhamid.


https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/hphotos-xft1/v/t1.0-9/12936603_10208146474607342_4339827079818498798_n.jpg?oh=7b0d937dd15a1b44aa0e9569e9aa3abe&oe=57832A96


Les demi-finales furent tout simplement explosives. Le NRM face à l’USB et l’ASSN face au Sporting étaient la résultante du tirage, mais aussi les espérances des spectateurs férus du beau jeu et des grandes luttes. Les parties furent à la hauteur des attentes et les scores tellement serrées qu’ils étaient appelés à basculer d’un moment à l’autre. Les joueurs du NRM ont dû employer toute leur énergie pour l’emporter par la plus petite des marges, 2.5- 1.5 face à une coriace formation biskrie, tandis que l’autre demi-finale s’est jouée à la deuxième table, puisque les autres protagonistes n’ont pu faire mieux que la nulle. Le Marocain Mokhlis Adnani fut le sauveur de son équipe, en venant à bout de Saad Belouadah, il offrit au Sporting les clés d’une première finale historique et qui s’annonce d’ores et déjà bien passionnante.     

« | 0 | 1 | 290 | 91 | 92 | Page 93 of 109 | 94 | 95 | 96106 | 107 | 108 | »