fide_logo_big

fide_sigle

Email |  

 Festivités du « 1er Novembre 1954 » à Constantine : Le 7ème Open National à la Gloire de Novembre : GOUTAL I ET NJILI EN TETE TROISIEME RONDE

goutali njili_en_tete 

La troisième ronde de cet incontournable manifestation échiquéenne nationale a connu son lot de surprise , tout d’abord par la défaite de Seraoui Mohcen le brillant vainqueur de la coupe d’Algérie face à à l’opiniâtre Lekhchine dans une partie disputée jusqu’au bout d’une finale de cavalier dame de part et d’autre ; l’autre surprise est venue de la constantinoise Boudchiche Maroua qui après avoir vaincu la veille le chevronné Boulekrouche Yacine , continue dans sa série victorieuse en « scalpant » l’international Gueroui Nacereeddine qui est en fait son entraineur au niveau du CEConstantine Encore une fois la maxime de l’élève qui dépasse le maitre est vérifiée . De leur coté, les joueurs des premiers échiquiers n’ont pas eu beaucoup de mal à venir à bout de leurs adversaires à l’image de Arab Adlane qui sortit vainqueur du sympathique Mezioud Rimel moyennant une attaque royale à l’aide de d’une majorité de pièces bien placées ; Njili vainquit le jeune ténor Mohamed Arezki malgré tout l’acharnement de ce dernier , ce fut l’expérience du premier qui l’emporta ; Oussedik Mahfoud a finit par s’ imposer face à Mohammedi Hichem … QUATRIEME RONDE La quatrième ronde a connu des moments intenses avec tout d’abord le match au sommet entre Arab Adlane et Aknouche Amer ou ce dernier se lança à l’attaque du roi adverse avec des probabilités certaines de gains mais qui fut gâché par une des coups précipités et des sacrifices erronés mais qui étaitent basés tout de même sur une idée maitresse juste que les analyses post mortem auront à démontrer ; Goutali vint à bout Ioulalen Lotfi dans une finale de tour laborieuse ;Njili n’eut pas de mal à forcer son adversiare à l’abandon moyennant une vilolente attaque ; Oussedik vint à bout de Lekhchine d’abord en gagnant une qualité attaque , un avantage qu’il transforma sans peine en victoire ; la surprise est venue de Beldjoudi Ferhat auteur d’une excellente partie face au maitre FIDE Bengherabi Khalil ; Belouadah Saad vainquit Ounas en toute logique ; Seraoui Mohcen revint à la charge avec une victoire difficile mais bien méritée sur Touil Gassem de Skikda ; du coté féminin , les fortunes furent diverses avec les victoires de Latrèche Khadidja et Hamza Amira alors que Boudechiche Maroua fut arrêté dans son élan par Khelfellah Omar bien qu’elle eut des chances réelles de gain et Mezioud Amina ne put faire que partie nulle face à Guettiche Louis bien que la aussi elle était gagnante n’était une erreur monumentale qui lui fit perdre la pièce nette qu’elle avait en plus .

CINQUIEME RONDE Les choses se précipitent à la cadence infernale des tournois de parties rapides et la cinquième ronde obéit à cette logique et à celle du système suisse dont la philosophie est de faire descendre aux enfers ceux qui perdent, et remonter à la surface ceux qui gagnent ; celle-ci a vu les choses sérieuses commencer avec le véritable pugilat entre les maitres Arab Adlane et Belouadah Saad qui se sont battus jusqu'à la dernière « goutte de sang » ; la partie a commencé par un déploiement spatial certain de Arab Adlane qui lui assura un avantage de position ; cependant ce dernier ne sut pas profiter de sa position et permit à Belouadah de lancer une superbe contre-attaque pratiquement matante , ce qui poussa Arab dans ses derniers retranchements et l’obligea à sacrifier une tour entière pour obtenir un échec perpétuel signifiant le partage des points . Le tunisien Njili Kamel attendit patiemment le jeune loup Oussedik Mahfoud pourtant bien préparé aux subterfuges de la partie anglaise , qu’il fit une faute en plein crise de temps et empocher le point de la partie. Goutali opta pour la même stratégie de patience et d’attente avec accumulation de petits avantages pour prendre le dessus sur l’ex-international Khelfellah Omar Badreddine alors que Beldjoudi Ferhat continue sa série de brillante victoires avec belle une attaque de mat qui ne souffre d’aucune ambigüité contre Khair Adem ;Lalouani de Bousaada , le jeune talent des années quatre vingt fut bien inspiré contre Seraoui Mohcen et aurait pu en finir sur un prix de beauté n’était la résistance de l’international Seraoui qui imposa le partage des points . Du coté féminin , il y a lieu de noter la remontée de Hamza Amira et Latrèche Khadidja toute deux avec quatre points . A l’issue de cette cinquième ronde , c’est le duo Goutali Tarek et Njili Kamel qui prennent la tete du classement avec tous deux cinq points et qui doivent se rencontrer au cours de la sixième ronde : une rencontre explosive et décisive ; ils sont suivi de très près de Arab Adlane , Belouadah Saad et de la révélation du tournoi Beldjoudi Ferhat avec tous 4,5 points